Glossaire du pari sportif

Cote

  • La notion de cote

Odds en anglais, la cote permet de calculer le profit associé à un pari. Elle représente l'inverse de la probabilité d'occurrence d'un résultat. Plus la cote est petite, plus la probabilité d'occurrence du résultat est grande : Cote = 1 / Probabilité

Les différents types de cotes

  • Cote européenne : Il s'agit d'une cote sous forme de nombre entier ou décimal (ex : 1.5 ou 3). Pour calculer le profit associé à une cote européenne il faut utiliser la formule : Profit = Mise * (Cote - 1)
  • Cote anglaise ou fractionnelle : Il s'agit d'une cote sous forme de fraction (ex : 1/2 ou 2/1). Pour calculer le profit associé à une cote anglaise, il faut utiliser la formule suivante : Profit = Mise * Cote
  • Cote américaine : Il s'agit d'une cote pouvant être exprimée sous forme de nombre positif ou de nombre négatif (ex : -200 ou 200). Les cotes négatives indiquent la mise nécessaire à un profit de 100 et les cotes positives indiquent le profit correspondant à une mise de 100. Pour calculer le profit associé à une cote américaine il faut utiliser les formules : Profit = Mise * 100 / (- cote) pour les cotes négatives Profit = Mise * 100 / cote pour les cotes positives

Types de paris sportifs

  • Handicap classique : Système permettant de niveler une confrontation déséquilibrée en retirant des points ou des buts au favori. Des paris à handicap peuvent être proposés sur tous les sports mais ils sont particulièrement fréquents sur le rugby et les sports américains.

En savoir plus

  • Handicap asiatique : Type de handicap fonctionnant de façon similaire au handicap classique mais avec des règles spécifiques. Par exemple, parier sur le match nul n'est pas possible. 

En savoir plus

  • Pari à long terme (Long term bet ou Outright) : Pari sur un évènement à long terme.

Exemple : Qui remportera la Ligue des Champions ? 

  • Pari en direct (Live bet) : Pari sur un évènement en cours. Les cotes varient fortement en fonction de l'évolution du score. 
  • Pari spécial (special bet) : Pari qui n'est pas lié au résultat d'un évènement sportif. Les bookmakers proposent de nombreux paris spéciaux et font preuve de beaucoup d'inventivité. Attention, c'est souvent sur ce type de paris que leur marge est la plus élevée. 

Exemple : Qui sera le prochain entraîneur de Manchester United ? 

  • Pari simple : Un pari sur un seul évènement avec un seul pronostic. En cas de bon pronostic, la mise est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante : 

Profit = mise * (cote - 1) 

En cas de perte du pari, le bookmaker garde la mise.

  • Pari multiple : Un pari contenant plusieurs pronostics. Tous les pronostics doivent être justes pour que le pari soit gagné. Le profit est déterminé par la combinaison des différentes cotes.

Il existe de nombreuses combinaisons possibles :

Double : deux pronostics. Si les deux pronostics sont corrects, le pari est gagné. La mise est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante : 

Profit = mise * ((cote match 1 * cote match 2) - 1)

Exemple d'un pari multiple-double :

Match 1 : Arsenal-Real Madrid, pronostic : Arsenal, à une cote de 2

Match 2 : FC Porto-Milan AC, pronostic : Match nul, à une cote de 3.30

La mise est de 100 euros. Le pari est remporté si Arsenal gagne et si le FC Porto et le Milan AC font match nul. Dans ce cas le profit est de 560 euros :

Profit = 100 *((2*3.3)-1) = 560 euros.

Si un des deux pronostics ne se réalise pas, la mise est perdue.

Triple : trois pronostics. Si les trois pronostics sont justes, le pari est gagné. Dans ce cas la mise est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante : 

Profit = mise * ((cote match 1 * cote match 2 * cote match 3) - 1) 

Le principe des paris multiples est le même pour des combinaisons plus grandes pouvant aller jusqu'à dix pronostics simultanés chez les bookmakers. On parle alors d'accumulateurs X volets (le X correspond au nombre de pronostics). 

  • Pari multiple complexe : Plusieurs pronostics sur plusieurs évènements. Contrairement à un pari multiple classique, le pari est remporté dès lors qu'une partie des pronostics se réalise. 

Il existe de nombreuses combinaisons complexes possibles, parmi lesquelles le Trixie et le Patent.

Le Trixie 

Pari multiple complexe - Trixie

Match 1 : Chelsea - Inter Milan 

Pronostic : Chelsea à une cote de 2 

Match 2 : Milan AC - FC Barcelone 

Pronostic : match nul à une cote de 3.30 

Match 3 : Leeds Utd - Bayern Munich 

Pronostic : Leeds Utd à une cote de 2.2

La mise totale est de 100 euros, soit 25 euros par pari (il y 4 combinaisons)

Cas 1 : Aucun ou un seul des pronostics est juste. La mise totale est perdue.

Cas 2 : 2 pronostics sont justes : Chelsea bat l'Inter Milan et Leeds Utd bat le Bayern Munich. Une combinaison double est alors gagnante. Une partie de la mise totale est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante :

Profit = mise totale / 4 * ((cote match 1 * cote match 3) - 1) - (mise totale / 4 * 3) 

Profit = 25 * ((2 * 2.2) - 1) - 75 = 10 euros

Cas 3 : les 3 pronostics sont corrects. Les trois combinaisons doubles sont alors gagnantes ainsi que la combinaison triple. La mise totale est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante :

Profit = mise totale / 4 * ((cote match 1 * cote match 2 * cote match 3) - 1) + mise totale / 4 * ((cote match 1 * cote match 2) - 1) + mise totale / 4 * ((cote match 1 * cote match 3) - 1) + mise totale / 4 * ((cote match 2 * cote match 3) - 1) 

Profit = 25 * 13.52 + 25 * 5.6 + 25 * 3.4 + 25 * 6.26 = 719.5 euros

Le Patent

Pari multiple complexe - Patent

Match 1 : FC Valence - Real Madrid

Pronostic : FC Valence à une cote de 2 

Match 2 : Milan AC - FC Barcelone 

Pronostic : Match nul à une cote de 3.30

Match 3 : FC Porto - Bayern Munich 

Pronostic : FC Porto à une cote de 2.2

La mise totale est de 70 euros, soit 10 euros par paris (il y 4 combinaisons et 3 simples)

Cas 1 : Aucun des pronostics n'est juste. La mise totale est perdue.

Cas 2 : Un seul des pronostics est juste : le FC Valence bat le Real Madrid. Un pari simple est alors gagnant. Une partie de la mise totale est restituée (10 euros) en plus d'un profit sur le pronostic gagnant (10 euros). Au total, la patent implique une perte déterminée par la formule suivante :

Perte = mise totale / 7 * ((cote match 1) - 1) - (mise totale / 7 * 6)

Perte = 10 * (2 - 1) - 60 = 10 - 60 = -50 euros

Cas 3 : 2 pronostics sont justes : le FC Valence bat le Real Madrid et le FC Porto bat le Bayern Munich. Une combinaison double et deux paris simples sont alors gagnants. Une partie de la mise totale est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante :

Profit = mise totale / 7 * ((cote match 1 * cote match 3) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 1) - 1)  + mise totale / 7 * ((cote match 3) - 1) - (mise totale / 7 * 4) 

Profit = 10 * ((2 * 2.2) - 1) + 10 * (2 - 1) + 10 * (2.2 - 1) - 40 = 16 euros

Cas 4 : les 3 pronostics sont corrects. La combinaison triple, les trois combinaisons doubles et les quatre simples sont gagnants. La mise totale est restituée en plus d'un profit déterminé par la formule suivante :

Profit = mise totale / 7 * ((cote match 1 * cote match 2 * cote match 3) - 1)  + mise totale / 7 * ((cote match 1 * cote match 2) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 1 * cote match 3) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 2 * cote match 3) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 1) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 2) - 1) + mise totale / 7 * ((cote match 3) - 1)  

Profit = 10 * 13.5 + 10 * 5.6 + 10 * 3.4 + 10 * 6.3 + 10 * 1 + 10 * 2.3 + 10 * 1.2 = 332.8 euros

Et aussi...

Yankee 

Combinaison d'un accumulateur 4 volets, de quatre triples et de six doubles, soit 11 paris au total.

Flag 

Combinaison d'un accumulateur 4 volets, de quatre triples, de six doubles et de quatre simples, soit 15 paris au total.

Super Yankee ou Cadanian 

Combinaison d'un accumulateur 5 volets, de cinq accumulateurs 4 volets, de dix triples et de dix doubles, soit 26 paris au total.

Heinz 

Combinaison d'un accumulateur 6 volets, de six accumulateurs 5 volets, de quinze accumulateurs 4 volets, de vingt triples et de quinze doubles, soit 57 paris au total.

Super Heinz 

Combinaison d'un accumulateur 7 volets, de sept accumulateurs 6 volets, de vingt et un accumulateurs 5 volets, de trente-cinq accumulateurs 4 volets, de trente-cinq triples et de vingt et un doubles, soit 120 paris au total.

Goliath 

Combinaison d'un accumulateur 8 volets, de huit accumulateurs 7 volets, de vingt-huit accumulateurs 6 volets, de cinquante-six accumulateurs 5 volets, de soixante-dix accumulateurs 4 volets, de cinquante-six triples et de vingt-huit doubles, soit 247 paris au total.

Sites de paris sportifs

  • Bookmaker : Un bookmaker est une société dont l'activité est de proposer des paris, principalement sur des évènements sportifs. 
  • Betting Exchange : Un Betting Exchange (ou bourse de paris) est un site sur lequel les parieurs s'échangent des paris de façon anonyme. Le betting Exchange n'intervient qu'en prenant une commission sur les gains des parieurs. Cette commission est de l'ordre de 2 à 5%.

En savoir plus 

  • Spread Betting : Des bookmakers sont spécialisés sur des paris portant sur un nombre total d'actions dans une rencontre sportive. Le parieur pronostique que ce total se situera en dessous ou au dessus d'un certain niveau représenté par une fourchette. 

En savoir plus 

Paris sur le football

  • Buts pairs / impairs (Goal odds/even) : Pari sur le caractère pair ou impair du total de buts lors d'une rencontre de football. 
  • Double chance : Un seul pari mais deux pronostics lors d'un même évènement. Exemple : pari sur une victoire à domicile et sur un match nul lors d'une rencontre de football. Le pari est gagné en cas de victoire à domicile ou de match nul. 
  • Mi-temps (Halftime) : Pari sur le résultat à la mi-temps.
  • Mi-temps/Résultat final (Halftime/Fulltime) : Pari sur le résultat d'une rencontre à la mi-temps et à la fin du match. Le pari n'est gagné que si les deux pronostics sont corrects. 

Exemple : Match de football Lyon - Monaco 

Les formes de paris sont par exemple : 

1/1 (Lyon mène à la mi-temps et remporte le match) 

N/1 (Match nul à la mi-temps et victoire finale de Lyon) 

N/N (Match nul à la mi-temps et à la fin du match) 

2/1 (Monaco mène à la mi-temps et Lyon remporte le match) 

  • Plus / Moins (Over/Under) : Pari sur le total de buts d'une rencontre de football. Parier "Over" signifie parier sur plus d'un certain nombre de buts et parier "Under" signifie parier sur moins d'un certain nombre de buts. 

Exemple : en football sont proposés des over/under 2.5 buts. Un pari under est gagnant si deux buts au maximum sont marqués et perdants si trois buts ou plus sont inscrits au cours de la rencontre. 

Les over/under sont proposés dans d'autres sports comme par exemple le basket.

  • Prochain but (Next goal) : Pari sur l'équipe qui marquera le prochain but. Il est également possible de parier sur no goal (plus aucun but ne sera marqué). 
  • Score exact (Correct Score) : Pari sur le score exact final d'une rencontre.

Autres notions

  • Back : Achat d'un pari sur un Betting Exchange.
  • Lay : Vente d'un pari sur un Betting Exchange.
  • Marge : La marge du bookmaker correspond à la rémunération qu'il perçoit sur un évènement pour lequel il propose des paris. Cette rémunération s'exprime en pourcentage des mises et se situe généralement entre 9 et 15%. 

Elle se calcule à partir de la formule suivante : 

Marge = (1/Cote 1 + 1/Cote 2 + ... + 1/Cote n) - 1 

Exemple de marge bookmaker :

Calcul de la marge du bookmaker - Football : Lens – Auxerre

Les cotes sont les suivantes :

StrasbourgMatch nulAuxerre
1.93.5

3.2

Marge = (1 / cote Strasbourg) + (1 / cote nul) + (1 / cote Auxerre) - 1

Marge = (1/1.9 + 1/3.5 + 1/3.2) - 1 = 0.1245 soit 12.45 %

La rémunération du bookmaker sur ce match de football est donc de 12.45% du total des mises des parieurs.

  • Mise (Stake) : Montant parié.
  • Probabilité : Un pourcentage qui représente les chances de victoire d'un participant à une compétition.
  • Underdog : Un joueur ou une équipe qui a peu de chances de gagner une rencontre ou une compétition sportive. Sa cote est élevée.