ZEbet
 150€  OFFERTS!
Winamax
 100€  OFFERTS!
Betclic
 100€  OFFERTS!
Votre 1er pari remboursé chez Winamax!   ON FONCE

Les quarts de finale du mondial de rugby à la loupe

|

La rédaction de Sportytrader passe en revue les quarts de finale de la coupe du monde de rugby programmés ce weekend. A lire avant de placer vos paris.

france mondial rugby analyse

Les bleus peuvent-ils vraiment relever la tête?

Angleterre-France, les Bleus out?

Les Bleus ont péniblement atteint le second tour de cette coupe du monde. Vainqueurs sans la manière contre le Japon (47-21) et le Canada (46-19), les hommes de Marc Lièvremont se sont littéralement effondrés face aux All Blacks (17-37) et les îles Tonga (14-19). Après ce parcours peu flatteur,  les Français chutent de trois places au classement mondial pour occuper désormais le 8ème rang. Les optimistes, tel Fabien Galthié, diront qu'en 1999, l'équipe de France n'avait guère brillé lors de la phase de poules, avant de terminer vice-championne du monde... Pourtant, les signaux sont au rouge avant de défier l'éternel rival anglais ce samedi à Aukland. Les Bleus continuent de se chercher sur le terrain, le sélectionneur est complètement dépassé par les évènements tandis que le tout se mue dans un isolement total (rassemblement évité, presse ignorée, aucun entraînement public cette semaine, etc). Difficile, dans ces conditions, d'imaginer un sursaut d'orgueil ce samedi.



Emmenés par leurs jeunes pousses (Flood, Youngs, Foden) et par l'incontournable Jonny Wilkinson, les Anglais n'ont pas fait de détail dans le groupe B avec 4 victoires, 18 points et une différence de points confortable (+108). Mais le bilan n'est pas si rose pour le XV du même nom. Les hommes de Martin Johnson ont été sérieusement accrochés par l'Argentine (13-9) et se sont imposés sur le fil contre l'Ecosse (16-12). Déjà tombeur des Bleus lors deux dernières éditions et historiquement supérieur (51 victoires, 7 nuls, 36 défaites), l'Angleterre a néanmoins toutes les raisons d'être confiante avant ce choc.



Les bookmakers donnent le XV de la Rose favori. BetClic propose les cotes suivantes :

Composition France (8e nation mondiale) :

Médard - Clerc, Rougerie, Mermoz, Palisson - (o) Parra, (m) Yachvili - Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir (cap) - Nallet, Papé - Mas, Servat, Poux.



Composition Angleterre (4e nation mondiale) :

Foden ; Ashton, Tuilagi, Flood, Cueto ; (o) Wilkinson, (m) Youngs ; Moody (cap), Easter, Croft ; , Palmer, Deacon ; Cole, Thompson, Stevens.

Irlande-Galles, le duel fratricide

Après leur entrée en lice réussie face aux Etats-Unis (22-10), les Irlandais ont réalisé la première sensation de ce mondial en venant à bout de l'Australie sans trembler (15-6). Le XV du Trèfle a ensuite confirmé ses belles intentions en disposant de la Russie (62-12) et de l'Italie (34-6). Depuis très longtemps, l'Irlande n'avait pas disposé d'un effectif de cette qualité. Les Irlandais viseront une première qualification pour une demi-finale de coupe du monde ce samedi à Wellington.



Les Gallois qui ont atteint le dernier carré en 1987, ont fait preuve de solidité depuis leur entrée en lice. Battu d'un point par les Sud-Africains (16-15), le XV du Poireau n'a pas fait de cadeau aux Samoa (17-10), la Namibie (81-7) et les Fidji (66-0). Le Pays de Galles est probablement l'équipe européenne qui a proposé le plus de jeu durant ce mondial. Face à son voisin irlandais, la sélection de Warrebn Gatland possède un historique favorable avec 47 victoires, 6 nuls et 63 défaites. Par ailleurs, les Gallois restent sur un succès contre l'Irlande en mars dernier lors du tournoi des six nations (19-13).



BetClic donne les Irlandais légèrement favoris. Les cotes sur Betclic :

Composition Irlande (5e nation mondiale) :

Kearney - Bowe, O'Driscoll (cap), D'Arcy, Earls - (o) O'Gara, (m) Murray - O'Brien, Heaslip, Ferris - O'Connell, O'Callaghan - Ross, Best (ou Cronin), Healy.



Composition Pays de Galles (6e nation mondiale) :

Halfpenny - North, J. Davies, Roberts, S. Williams - (o) Priestland, (m) Phillips - Faletau, Warburton (Cap.), Lydiate - A.-W. Jones, Charteris - A. Jones, Bennett, Jenkins.

Afrique du sud-Australie, le choc

C'est la grosse affiche de ces huitièmes de finale. Cette rencontre oppose les deux nations les plus titrées (deux coupes du monde chacune).



Défaits par les Irlandais (6-15), les Australiens ont terminé à la deuxième place de la poule C, derrière leurs bourreaux. Si les prestations des Wallabies face à l'Italie (32-6), les Etats-Unis (67-5) et la Russie (68-22) ont tourné à la démonstration, le gros point noir concerne la blessure de Drew Mitchell. Touché à une cuisse samedi contre les Russes, l'ailier australien a déclaré forfait pour le reste de la compétition.



Auteur d'un sans-faute, l'Afrique du Sud a fini en tête de son groupe. Mais contrairement aux apparences, les protégés de Peter de Villiers n'ont pas été flamboyants jusqu'à présent. Malmenés face au Pays de Galles (17-16) et les Samoa (13-5), les champions du monde en titre affichent moins de sérénité et de puissance qu'en 2003. Pour ce huitième de finale , les sud-Africains devront également se passer des services d'un joueur-clef puisque leur arrière François Steyn, blessé à une épaule contre les Samoa vendredi dernier, a quitté prématurément ce mondial. Au jeu des confrontations, les Wallabies mènent la danse avec 41 victoires, un nul et 31 défaites. Vainqueurs de leurs deux derniers duels face aux Springboks lors du Tri Nation 2011, les Australiens se présenteront sur la pelouse de Wellington avec un léger avantage psychologique. Rappelons néanmoins que durant ce tournoi, l'Afrique du Sud était amputée de 21 joueurs, alors tous blessés...



Composition Afrique du Sud (2eme nation mondiale) :

Lambie - Pietersen, Fourie, J. De Villiers, Habana - (o) M. Steyn, (m) du Preez - Burger, Spies, Brussow - Matfield, Rossouw - J. du Plessis, Smit (cap), Steenkamp



Composition Australie (3eme nation mondiale) :

Beale - O'Connor, Ashley-Cooper, McCabe, Ioane - (o) Cooper, (m) Genia - Pocock, Samo, Elsom - Horwill (Cap.), Vickerman - Alexander, Moore, Kepu.



Les cotes sur Betclic :



all balcks mondial rugby

Qui peut résister aux Blacks?

Nouvelle Zélande-Argentine, pas de miracle en vue

Quelle sélection peut empêcher les All Blacks de remporter leur deuxième coupe du monde, de surcroît sur leurs terres? C'est la question que tous les amateurs du ballon ovale se posent après un premier tour maîtrisé à la perfection avec 20 points en poche, 250 réalisations pour seulement 49 concédées. Seul ombre au tableau des Néo-zélandais, le forfait définitif de Dan Carter, victime d'une blessure aux ischio-jambiers.



Surprenants demi-finalistes en 2007, les Argentins demeurent toujours aussi difficiles à manœuvrer même si la qualification des Pumas tient à une transformation dans les dernières minutes face à l'Ecosse (13-12). Le niveau actuel des deux formations ne laisse presque aucun doute quant à l'issue de la rencontre. Battue à 12 reprises (un nul), l'Argentine a peu de chances de faire chuter l'ogre néo-zélandais pour la première fois de son histoire ce dimanche.



Composition Nouvelle Zélande (1ere nation mondiale) :

Muliaina - Jane, Smith, Nonu, SB Williams – Slade (o), Weepu (m) - McCaw, Read, Kaino - Thorn, Whitelock - O. Franks, Mealamu, Woodcook.



Composition Argentine (7e nation mondiale) :

Rodríguez, Camacho, Bosch, Contepomi (cap), Agulla, Fernández, Vergallo, Senatore, Leguizamón, Cabello, Albacete, Carizza, Figallo, Ledesma, Roncero.



Les cotes sur Betclic :