Pronostic Foot pour vos paris en ligne

Pronostic NBA

  Pronostic
NBA
 
Cotes
NBA
 NBA
en direct
 
 Statistiques
NBA
 

Pronostics

Foot
Ligue 1

Football
Ligue des Champions

Foot
Europa Ligue

Football
Serie A

Foot
Premier League

Football
Bundesliga

Foot
Liga

Football
Liga Nos

Rugby
Top 14

Basket
Bonus bookmaker NBA

Foot
Jupiler League

Football
Ligue 2

Formule 1
Formule 1

Jeux Olympiques
Pronostic JO 2016

Pas encore membre ? Inscrivez-vous gratuitement en quelques instants pour être sûr de ne manquer aucun des pronostics de nos experts
et de bénéficier de tous les avantages de SportyTrader.com !

Que s’est-il passé cet été en NBA ?

Plus que jamais la NBA est la ligue sportive où le salaire annuel moyen est le plus élevé au monde. Le salary cap a été revu à la hausse après la négociation des droits télévisuels et s’élève désormais à plus de 94 millions de dollars. Les franchises ont ainsi pu mettre le prix pour conserver les joueurs autour desquels elles souhaitaient s'appuyer. On pense bien sûr à Mike Conley qui a signé le plus gros contrat de l’histoire de la ligue avec 153 millions sur cinq ans en faveur des Memphis Grizzlies. D’autres équipes ont préféré se renforcer par la draft de jeunes joueurs. Cette stratégie peut s’avérer payante mais à plus long terme, le temps que ces talents progressent et s’adaptent au jeu physique de la NBA. Difficile de passer à coté de la sensation de l’été avec la signature de Kevin Durant aux Golden State Warriors. Ce choix très décrié fait du groupe de Steve Kerr le grand favori pour remporter le titre en 2017. En dehors de cette signature les mouvements ont été rares avec de nombreuses prolongations de contrat. L’autre équipe qui a vu de nombreux changements se trouve à l’est avec Atlanta. Al Horford a été remplacé par Dwight Howard dans la peinture et un choix a été fait à la mène puisque Jeff Teague vient renforcer les Pacers. Cela laissera le champ libre à l’Allemand Dennis Schröder pour diriger le jeu de son équipe. Orlando apparait aussi comme un des grands gagnants de l’été avec certains choix forts comme le départ de Victor Oladipo à Oklahoma City ou encore l’arrivée d’un coach spécialiste de la défense Franck Vogel. Fidèle à ses principes, le technicien a su attirer deux intérieurs de qualité avec Serge Ibaka et Bismack Biyombo, la révélation des derniers play-offs. Un mot enfin sur Dwyane Wade qui quitte sa franchise de toujours Miami pour rejoindre les Chicago Bulls.

Deux légendes de ce sport ont elles arrêté avec Kobe Bryant qui laisse une franchise des Lakers en ruines et Tim Duncan pour San Antonio remplacé par Pau Gasol. Dirk Nowitzki sera lui toujours là pour les Dallas Mavericks avec un très joli contrat de 50 millions sur deux ans offert par Mark Cuban.

La free-agency de l’année dernière avait beaucoup rebattu les cartes avec de nombreux mouvements mais cela a été plus calme cette saison. Les règles favorisent la conservation des meilleurs éléments par leur franchise. Avec l’augmentation conséquente du plafond de la masse salariale, certaines équipes ont pu surpayer des joueurs clés afin de les conserver.

Un rappel sur le fonctionnement de la ligue

La NBA compte 29 équipes américaines plus la canadienne de Toronto pour un total de 30 équipes. Elles sont réparties selon un critère géographique en deux conférences (est et ouest) qui comptent chacune trois divisions de cinq équipes.

La saison dure 82 matchs où chaque franchise affronte deux fois les équipes appartenant à l'autre conférence, quatre fois celles situées dans la même division et trois ou quatre fois celles situées dans la même conférence mais pas dans la même division. Le vainqueur de chaque division est qualifié pour les play-offs ainsi que les cinq meilleurs bilans de chaque conférence portant le total à 16 équipes qualifiées pour la post-season. Elles s'affrontent alors dans des duels au meilleur des 7 manches avec pour commencer le premier tour puis les demi-finales de conférence et les finales de conférence. Le champion de l'est affronte alors celui de l'ouest lors des Finales NBA qui déterminent l'attribution du titre à la mi-juin. Les 14 plus mauvaises équipes qui ont elles terminé leur saison deux mois plutôt participent à la loterie de la draft avec l'espoir de pouvoir choisir en premier parmi les nouveaux joueurs de la ligue. En 2016, ce sont les Philadelphie Sixers qui ont hérité du premier choix en sélectionnant l’Australien Ben Simmons.

Les forces en présence à l'est...

Les Cavaliers de Cleveland feront figure d'immenses favoris au sein de la conférence est puisqu’ils sont champions en titre et ont offert à la ville le premier titre dans un sport majeur US depuis 1964. Le groupe demeure quasiment inchangé et il y a toutes les chances de retrouver les Cavaliers en Finals en juin prochain même si le niveau à l’est semble en progression.

Il leur faudra se méfier d'équipes qui ne cessent de progresser saison après saison et qui rêvent de bousculer la hiérarchie. Les Toronto Raptors en sont le parfait exemple avec le duo de All-Stars Lowry-DeRozan. La perte de Byombo sera préjudiciable mais l’effectif reste dense. Les Boston Celtics devraient aussi bien figurer avec là aussi un effectif stable mais le renfort d'Al Horford à l’intérieur devrait permettre à la franchise la plus titrée de la conférence est de franchir un palier supplémentaire. Des équipes comme les Indiana Pacers de Paul George, les Atlanta Hawks qui sortent affaiblis de leur intersaison avec la perte de deux titulaires, le Magic d’Orlando ou les Detroit Pistons ont les moyens de bien figurer. Enfin, les New-York Knicks pourraient revenir au premier plan après des années de disette. La franchise de Big Apple a réalisé une excellente intersaison avec les signatures de Derrick Rose, Joakim Noah, Courtney Lee ou encore Brandon Jennings. La santé de ces joueurs est incertaine mais avec un peu de réussite ils devraient pouvoir épauler Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis.

… Et à l'ouest

La saison dernière a été assez exceptionnelle avec une conférence ouest où figuraient des équipes d’un niveau exceptionnel mais aussi de nombreuses équipes moyennes voire très médiocres. Les Golden State Warriors sortent ainsi de la meilleure saison régulière de l’histoire avec 73 victoires pour 9 défaites seulement. Cette performance fut vaine avec une défaite lors du match 7 des Finals. Ils seront donc revanchards mais devront bien négocier l’intégration de Kevin Durant ainsi que les départs de Harrison Barnes et Andrew Bogut qui effectuaient un gros travail de l’ombre chez les champions 2015. Les San Antonio Spurs se présentent comme un très sérieux rival comme chaque année. L’effectif reste globalement stable même si la retraite de Tim Duncan à 40 ans change le visage de cette équipe.

En embuscade se profilent de sérieux prétendants avec le Thunder d'Oklahoma City qui devra apprendre à faire sans Kevin Durant. Cela pourrait toutefois libérer Russell Westbrook qui a récemment prolongé et pourra prendre pleinement le costume de leader qu’il devait partager avec son ailier. L’équipe reste extrêmement athlétique et même s’il est difficile de l’imaginer championne elle reste un outsider sérieux. Les Los Angeles Clippers ont eux connu une intersaison extrêmement calme sans changement majeur. Malchanceux au printemps dernier avec les blessures de Chris Paul et Blake Griffin au plus mauvais moment, il est temps pour cette équipe de passer la vitesse supérieure sous peine de voir les joueurs lassés de ces défaites quitter le navire angelino. Derrière ce Big Four, on retrouve des habitués des play-offs avec les Memphis Grizzlies, les Houston Rockets ou les Dallas Mavericks. La course au Top 8 reste très ouverte puisque des équipes jeunes comme l'Utah Jazz, les Minnesota Timberwolves et les Portland Trailblazers auront aussi l’ambition de voir leur saison prolongée au-delà des 82 matchs de saison régulière.

Quelques astuces utiles pour parier sur la NBA

Les surprises en NBA sont fréquentes et il est important de partir du principe que tout peut arriver. Plusieurs éléments sont à surveiller avant de placer un pari mais le plus important d'entre eux est la dynamique de l'équipe. Les résultats d'une franchise sont souvent cycliques car ils dépendent de l'adresse au tir, de la confiance du groupe, de la motivation, de la communication en défense et plus généralement de l'alchimie entre les joueurs. Les dynamiques sont longues à se créer mais aussi à se défaire. C'est pourquoi regarder l'historique récent est indispensable avant de placer un pari.

Les absences de joueurs majeurs sont aussi à surveiller. Avec le rythme élevé du calendrier il n'est pas rare que certains joueurs doivent s'économiser pour soigner des blessures plus ou moins importantes. Comme le basket est le sport collectif où l'apport d'un individu peut avoir le plus d'impact, il est indispensable de surveiller la liste des joueurs susceptibles de rater la prochaine rencontre. Certaines équipes sont vraiment dépendantes de leur meilleur joueur et avoir connaissance d’un forfait majeur de dernière minute peut permettre de bénéficier de très belles cotes. L'autre conséquence de cette cadence infernale est bien sûr l'accumulation de la fatigue. Une à deux fois dans la saison une équipe doit enchaîner les matchs à l'extérieur aux quatre coins du pays dans un court laps de temps. Les rencontres jouées durant ces « road-trips » et les miles parcourus sont pesants sur le physique et la fraîcheur mentale des joueurs.

Certaines équipes savent très rapidement qu'elles ne parviendront pas à se qualifier pour les play-offs. Or plus une équipe a de mauvais résultats, plus elle a de chances d'obtenir un bon choix à la draft de fin de saison et ainsi récupérer un bon joueur. Quelques équipes dites en reconstruction n'hésitent pas à perdre volontairement des matchs en expérimentant certaines tactiques ou en accordant du temps de jeu à des joueurs médiocres. Les séries négatives après le All-Star Game de février sont donc fréquentes chez les équipes à la peine au classement. Par exemple en 2016, Brooklyn a achevé sa saison avec 10 défaites d’affilée en mettant par exemple au repos Brook Lopez pourtant en parfaite santé.

Enfin, une astuce de début de saison consiste à repérer les équipes qui ont changé d’entraîneur durant l'été. Certaines franchises à l'identité défensive transforment totalement leur profil sous l'impulsion d'un nouveau coach qui amène une nouvelle philosophie de jeu basée sur l'attaque. A l'inverse, si un propriétaire a payé le prix fort pour recruter un pivot au profil défensif cela donne aussi une indication. Les bookmakers ont tendance à se fier aux statistiques de la saison passée pour prédire le nombre de points marqués dans un match mais ces changements sont autant d'opportunités de prendre un pari du type over/under judicieux.

Votre pari NBA offert chez Betclic

NBA : les meilleures cotes pour parier

Date et Heure Match Cote 1 Cote N Cote 2
26/10 - 02:00 Cleveland Cavaliers - New York Knicks 1.3
Unibet
12
Unibet
3.9
Unibet
26/10 - 04:00 Portland Trail Blazers - Utah Jazz 1.6
Unibet
11
Unibet
2.55
Unibet
26/10 - 04:30 Golden State Warriors - San Antonio Spurs 1.3
Unibet
12
Unibet
3.9
Unibet
27/10 - 01:00 Indiana Pacers - Dallas Mavericks 1.52
PMU
2.35
PMU
27/10 - 01:00 Orlando Magic - Miami Heat 1.42
PMU
2.65
PMU
27/10 - 01:30 Boston Celtics - Brooklyn Nets 1.05
PMU
8
PMU
27/10 - 02:00 Memphis Grizzlies - Minnesota Timberwolves 1.46
PMU
2.5
PMU
27/10 - 02:00 New Orleans Pelicans - Denver Nuggets 1.46
PMU
2.5
PMU
27/10 - 02:00 Philadelphia 76ers - Oklahoma City Thunder 3.4
PMU
1.26
PMU
27/10 - 04:00 Phoenix Suns - Sacramento Kings 1.46
PMU
2.5
PMU
27/10 - 04:30 LA Lakers - Houston Rockets 2.9
PMU
1.34
PMU

Les stats clés de la NBA

Lors des 82 matchs disputés par chacune des 30 équipes en saison régulière, entre 195 et 200 points sont inscrits en moyenne par match. Les rencontres mettant aux prises deux équipes portées vers l’avant peuvent parfois générer plus de 220 points, tandis que celles qui voient évoluer deux formations limitées offensivement ou focalisées sur leurs tâches défensives se bouclent régulièrement sous les 180.

Depuis 2000/2001, 10 des 13 équipes titrées figuraient parmi les deux premiers de leur Conférence en saison régulière. Si les surprises sont courantes en saison régulière, elles sont donc rares en Playoffs !

Les meilleures équipes tournent en général entre 65 et 80% de victoires, tandis que celles à la lutte pour le top8 qualificatif pour les Playoffs se situent entre 45 et 55. Les deux ou trois dernières ne gagnent en moyenne qu’un match sur quatre.

Bien parier sur la NBA

Juger la forme des équipes est très important en NBA. Une franchise peut jouer jusqu’à 4 matchs par semaine et fonctionne souvent par séries. Mais c’est surtout le calendrier qui doit être pris en compte. Une équipe s’apprêtant à disputer 6 matchs consécutifs devant son public pourra travailler sereinement.

Au contraire, il est courant de voir une équipe se déplacer aux quatre coins des Etats-Unis en l’espace de quelques jours et craquer tant mentalement que physiquement. Ces « road trips » sont éprouvants pour les organismes et se bouclent généralement par des défaites. Voir une grande équipe chuter chez un petit après plusieurs matchs disputés loin de ses bases n’est pas rare.

Méfiez-vous du calendrier des équipes et tentez de déceler un éventuel manque de motivation ! 82 matchs sont disputés en l’espace de quelques mois et toutes les franchises jouent quelques matchs sans réelle envie. On assiste régulièrement à des grosses surprises en fin de saison régulière, surtout quand les classements sont figés et que les équipes sont déjà tournées vers les Playoffs, ou les vacances.

Enfin, notez que les surprises sont très rares pendant les Playoffs ! Les favoris donnent enfin leur pleine mesure et ne déçoivent pas. D’ailleurs, historiquement, le Champion NBA est 80% du temps placé à l’une des deux premières places en saison régulière.

Présentation de la Ligue

La NBA est la meilleure ligue de basket-ball au monde et fait rêver tous les joueurs, qu’ils soient européens ou américains. Elle est composée de trente équipes, réparties équitablement dans deux Conférences (Est-Ouest). Lors de la saison régulière, les équipes s’affrontent en fonction de leur proximité et disputent un total de 82 matchs. Au terme de cette première phase, les huit meilleures franchises de chaque conférence, départagées au pourcentage de victoires, sont qualifiées pour les Playoffs.

Lors de ces Playoffs, un tableau est établi dans chaque Conférence en fonction du classement. Le 1er affronte le 8e, le 2e est opposé au 7e, etc. Les confrontations se jouent au meilleur des sept matchs et l’équipe ayant terminé devant son adversaire en saison régulière reçoit toujours quatre fois si la série va à son terme.

Pour finir, la finale NBA oppose toujours le vainqueur de chaque conférence. Elle se dispute également au meilleur des sept matchs et l’équipe ayant affiché le meilleur pourcentage de victoires en saison bénéficie de l’avantage du parquet en cas de match décisif. Les équipes actuellement dominantes en NBA sont : les Spurs de San Antonio (Parker, Duncan, Ginobili, Leonard, etc…), les Clippers de Los Angeles (Griffin, Paul), les Cavaliers de Cleveland (Lebron James, Kyrie Irving), le Thunder d’Oklahoma (Durant, Westbrook) ou encore les Bulls de Chicago (Rose, Noah).

Les Lakers de L.A ou encore les Celtics de Boston possèdent un palmarès hors du commun, mais ont entamé une phase de transition et n’ont pas encore retrouvé les sommets.


Votre pari NBA offert chez Betclic


  
Partagez Partager sur Facebook Envoyer par e-mail Plus d'options

Article "NBA" mis à jour le 01/10/2016

Bookmaker



Pari Foot
Pari Turf
Livescore
Resultat Foot en direct
Forum Paris Sportifs

Bonus Bookmaker



Bonus Betclic
Bonus Bwin
Bonus NetBet
Bonus Zebet
Bonus Unibet
Bonus Winamax

 

Au sujet de SportyTrader, 1er site d'aide aux pronostics et aux paris sportifs



SportyTrader.com est le site référence du pronostic et du pari sportif en ligne. Plus de 70 000 pronostics gratuits sont proposés sur le Foot, le Tennis, le Turf, le Rugby dont 50 000 sur le football !

Comparatif le plus complet des sites de paris en ligne, SportyTrader vous permet de parier en toute sécurité tout en profitant des meilleurs bonus et promotions disponibles sur internet.







 

Qui sommes-nous ? - Nous contacter - Nous recommander - Presse - Recrutement

Copyright © 2016 SportyTrader.com - Tous droits réservés

Conditions générales - Plan du Site
SoSpronostics, guide pour vos paris sportifs en ligne

  • Paris Sportifs
Langue